Sandrine Mazetier - Paris vaut mieux que la gloutonnerie de pouvoir de la droite - 17/01/17

mardi 17 janvier 2017

Nouvelle lecture de la réforme du statut de la capitale

 

PARIS VAUT MIEUX QUE LA GLOUTONNERIE DE POUVOIR DE LA DROITE

 

La nouvelle lecture du projet de loi relatif au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain débute cet après-midi. Réforme de bon sens, ce texte améliore la représentativité des Parisien.ne.s au sein du Conseil de Paris, met fin à la coexistence de deux collectivités génératrice de complexité, et clarifie la répartition des compétences entre mairie et mairies d’arrondissements. Objectif : offrir de meilleurs services de proximité aux habitant.e.s. De plus, grâce au travail des parlementaires socialistes dont je suis la porte-parole pour ce texte, des dispositions innovantes sont venues compléter le projet au cours de la première lecture. Exemple : la création de fonds de transition énergétique par la Ville de Paris, pour accueillir des capitaux destinés à lutter contre le changement climatique et la pollution.

 

Face à cette réforme de bon sens, de simplicité et de proximité, la droite ne change pas. Son seul but : amender pour chercher à être toute puissante dans les arrondissements qu’elle dirige. La droite, via la réforme en cours, cherche pour la énième fois en revenir à des pratiques d’un autre âge. Un état d’esprit qui s’illustre aussi bien dans les amendements au projet de loi que dans l’actualité : alors qu’un système objectif et anonyme d’attribution des logements sociaux (la cotation) a été mis en place dans la capitale, elle refuse la transparence en retardant, comme c’est le cas dans le XVIème arrondissement, la mise en place de commissions paritaires. Qui doit permettre un contrôle démocratique de l’opposition sur l’attribution des logements dans chaque arrondissement…

 

Adepte des méthodes discrétionnaires, la droite parisienne n’en est pas non plus à une incohérence près : alors que sa cheffe de file veut amender pour donner un pouvoir de police générale au Maire de Paris, le maire du XVème arrondissement prétend nommer lui-même le commissaire d’arrondissement. Au mépris du droit et de la loi, tout bonnement.

 

Non, la droite parisienne ne change pas. Or Paris vaut mieux que l’héritage tibériste fait d’archaïsmes politiciens  et de gloutonnerie de pouvoir pour le pouvoir.

 

________

Sandrine Mazetier, députée socialiste de Paris, vice-présidente de l'Assemblée nationale - 17/01/17

LES DEPUTES NOUVELLE GAUCHE
Mercredi 7 Juin 2017
Olivier Faure invité de France3 à 18H00
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de RTL à 20H10
Dimanche 11 Juin 2017
Olivier Faure invité de BFM à 22H30
Mercredi 5 Juillet 2017
Olivier France invité de France Info à 8H30
RESEAUX SOCIAUX

Facebook